L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 

Le secteur de la Mode en Italie

18/12/09 [source : CFCII]

Le secteur du textile et de la mode s’affiche, depuis toujours, comme l’un des secteurs d’excellence du « Made in Italy », au niveau national mais aussi et surtout à l’international.

Le secteur du textile et de la mode s’affiche, depuis toujours, comme l’un des secteurs d’excellence du « Made in Italy », au niveau national mais aussi et surtout à l’international. La matière première (les fibres textiles) est le dénominateur commun à une industrie où les technologies jouent un rôle important et où les clients sont approchés par du BtoB ou BtoC selon la place et le poids de la filière sur un marché. L’industrie textile est composée de deux secteurs complémentaires : les entreprises qui évoluent dans en « amont », pour les opérations de filage, tissage et celles travaillant en aval c’est-à-dire dans la confection (qu’il s’agisse de sous vêtements, de vêtements, ou encore de linge de maison).

Il existe également différentes filières pour les procédés utilisés : alors que certaines entreprises s’occupent du travail de la laine, du coton, d’autres se sont spécialisés dans la transformation de fibres synthétiques.

La diffusion de l’industrie textile-mode intéresse le territoire national dans son ensemble (Gucci, Cavalli et Ferragamo à Florence ; Prada et Armani à Milan ; Fendi et Bulgari à Rome). Des districts industriels spécialisés dans le domaine textile ont été constitués (comme par exemple à Côme, Biella, Prato, Vicence) et sont caractérisés par des économies externes et des synergies interentreprises. La production textile est en grande partie réalisée par des PME, hautement qualifiées et spécialisées opérant dans des niches de marché.

Un savoir faire d’exception, des compétences diversifiées, une grande flexibilité, une grande rapidité de réalisation, une personnalisation des productions, une innovation constante du secteur (que ce soit pour les matières utilisées ou pour les méthodes de fabrication), un style unique et une grande créativité sont les principales caractéristiques du secteur textile italien, grâce auxquelles le secteur a acquis ses lettres de noblesse.

Une étude publiée par la banque "Monte dei Paschi" dresse un bilan mitigé de la situation des marchés de la mode et de l’habillement en Italie pour l’année 2009. Le rapport relève une chute de près de 15% de la production industrielle des deux secteurs sur les 10 derniers mois. Une tendance qui devrait, selon le rapport, se poursuivre durant la seconde partie de l’année, faisant de 2009 une « année noire » pour le textile local. Cependant, malgré cette situation de crise, le rapport table sur une réelle reprise dès les premiers mois de 2010. L’étude menée montrerait que, dans les deux districts lombards de Côme et Biella, la production pourrait enregistrer des hausses respectives de 2,8 et 1,1%, accompagnées de progressions des courbes d’exportations à hauteur de 2,2 et 2,4% supplémentaire.

Nous vous conseillons de lire également :

Etude et recherche sur les métiers de la mode (actuels et futurs) et sur le parcours de formation du secteur mode : le cas de la Lombardie

<< Retour