L M M G V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 

L’Industrie mécanique en Italie

03/01/10 [source : CFCII]

Les synergies importantes entre la recherche et la production sont issues des 15 bassins industriels italiens spécialisés dans les différentes branches de l’industrie mécanique : les biens de consommation, l’automobile, l’emballage, l’aérospatial et les machines outils.

D’importants éléments de créativité alliés aux plus hauts standards technologiques caractérisent le secteur italien de la production, dont les produits sont universellement reconnus pour l’excellence du « Made in Italy », des voitures à l’électroménager en passant par les secteurs énergétique et aérospatial.

La mécanique italienne est connue de longue date pour son expérience industrielle, sa créativité, ses standards technologiques de pointe, la personnalisation poussée de sa production qui s’adapte parfaitement à la demande.

Elle fabrique les nombreux produits de consommation courante qui incarnent l’excellence du « Made in Italy » comme l’automobile, l’électroménager, l’aérospatial ou l’énergie.

L’industrie italienne des biens de consommation se classe au quatrième rang mondial (au second en Europe). Elle représente 9,3% de la production et son chiffre d’affaires total atteint 21,4 milliards d’euros. La qualité de sa production est reconnue sur les marchés internationaux et la tire fortement vers l’exportation (plus de 70% de la production nationale). L’Allemagne, la Chine, les Etats-Unis sont les premiers consommateurs de produits italiens. Les points forts du secteur sont la grande flexibilité de sa production customisée, un tissu industriel innovant consolidé par des entreprises d’envergure internationale, une main d’œuvre disponible et des structures de recherche hautement qualifiées. La recherche joue un rôle de premier plan dans les performances du secteur mécanique. Les centres de recherche et l’industrie sont fortement intégrés, ce qui favorise des transferts de technologie fluides et fonctionnels et la présence d’une main d’œuvre très spécialisée.

Avec ses parcs scientifiques, ses centres de recherche publics et privés, l’augmentation vertigineuse du nombre de brevets déposés au cours de ces 5 dernières années et plus de 200.000 doctorats en ingénierie par an, l’Italie possède un capital extraordinaire de matière grise au service du secteur.

Les synergies importantes entre la recherche et la production sont issues des 15 bassins industriels italiens spécialisés dans les différentes branches de l’industrie mécanique : les biens de consommation, l’automobile, l’emballage, l’aérospatial et les machines outils.

Grâce à l’excellence des petites et moyennes entreprises, les possibilités d’investissement sont très importantes et ont déjà attiré de nombreuses multinationales comme Bosch, Emco-Mecof, Heidenhain, KPL Packaging, Mitutoyo, Siemens et Rockwell Automation.

<< Retour