Sélectionner une page

Prix du Journalisme gastronomique

Dans le cadre de son action de valorisation de la gastronomie française dans le monde, Atout France organise un prix journalistique pour la presse internationale. Un moyen de faire connaître et de valoriser notre patrimoine culinaire à l’international et de susciter des envies de voyage… 

L’Etat a placé la gastronomie au cœur de l’effort de valorisation de la destination France et a chargé Atout France de mettre en place en 2018 un plan d’actions spécifique.
Dans ce cadre, Atout France organise un prix journalistique autour de la gastronomie française afin d’apporter une meilleure compréhension et une plus grande connaissance du paysage gastronomique français. 

L’attractivité de la gastronomie française doit tout à la créativité et au savoir-faire de ses chefs. Afin de faire partager leur expertise à l’international et ainsi faire rayonner la gastronomie française, Atout France invite aujourd’hui de jeunes cuisiniers du monde entier « en Résidence » !

Lors du 2e Conseil interministériel du tourisme, le Gouvernement a chargé Atout France de mettre en place un plan d’actions de valorisation de la gastronomie française. Une des mesures retenues est l’accueil de jeunes chefs étrangers dans des établissements français de renom à l’occasion de séjour de perfectionnement.

Ces « Résidences de chefs » s’apparentent aux séjours d’artistes proposées par certaines institutions culturelles et permettront une transmission et un rayonnement des savoir-faire culinaires français.

L’objectif est d’acquérir de nouveaux savoir-faire auprès de chefs français hautement qualifiés et de favoriser les échanges.

Les établissements retenus pour accueillir ces jeunes cuisiniers bénéficieront de bourses « Goût de/Good France » destinées à faciliter le séjour des résidents.

  1. Réinventer les recettes françaises : concours culinaire

Première destination touristique dans le monde, la France souhaite valoriser les acquis et favoriser l’évolution de son patrimoine culinaire en le soumettant au regard de cuisiniers internationaux. C’est pourquoi Atout France invite aujourd’hui les chefs étrangers à réinterpréter des recettes françaises !

Les cuisiniers français ont su, l’histoire de la cuisine le démontre, s’adapter et s’ouvrir aux influences extérieures, ce qui leur a permis d’intégrer des pratiques culinaires et des goûts nouveaux. Afin de continuer à faire de la cuisine française un lieu de créativité, de modernité et de dynamisme, Atout France organise un concours qui permettra de faire redécouvrir le patrimoine culinaire français tout en le valorisant.

Des chefs des quatre coins du monde sont ainsi invités à réinterpréter une recette française de leur choix, sans rompre avec son enracinement culturel. Ce concours a pour objectif de partager les savoirs et de multiplier les échanges.

Palmarès 2019 :  Gastronomie international, les restaurants français au top de la Liste

Un autre événement majeur de la Gastronomie internationale a marqué la fin de l’année 2018 avec la parution du nouveau palmarès  « La Liste » des meilleurs restaurants du monde en 2019.
Premier classement gastronomique international fondé sur une méthodologie transparente et équitable de compilation de nombreux guides et sites d’avis en ligne, La Liste distingue depuis 4 ans les 1 000 meilleurs restaurants du monde.

Dans ce classement 2019, le pays le mieux représenté est le Japon avec 148 restaurants sélectionnés, suivi de la Chine (144 restaurants), de la France avec 117 adresses et des États-Unis (91 restaurants).

Les restaurants Guy Savoy (Paris), Alain Ducasse au Plaza Athénée (Paris) et l’Arpège (Paris) font quant à eux partie du Top 10 de La Liste, arrivant respectivement en 1reposition (ex-aequo avec Eric Ripert du restaurant « Le Bernardin » à New York), 3ème et 6ème position.

Le classement La liste 2019 reflète le grand dynamisme de la gastronomie à l’échelle mondiale avec des restaurants émergents d’une année à l’autre. Si la parité homme-femme est loin d’être acquise dans les cuisines des restaurants, le nombre de cheffes, encore restreint, est cependant en augmentation dans La Liste 2019. Parmi les 1000 mieux notées du classement émergent ainsi cette année Aylin Yaziacoglu du Restaurant Nicole (Istanbul), Tekuna Gachechiladze, Café Littera à Tbilissi (Géorgie), Marta Ortiz du Dulce Patria à Mexico, ou Hélèna Rizzo du Maní à Sao Paulo.

Parmi les meilleurs restaurants au monde primés dand le palmarès 2019 de La Liste, figurent des restaurants italiens:

  • Le Calandre – Sarmeola di Rubano
  • Dal Pescatore – Canetto sull’Oglio
  • Osteria Francescana – Modena
  • La Pergola – Roma
  • Don Alfonso – Sant’Agata sui Due Golfi
  • Uliassi – Senigallia
  • Vissani – Baschi
  • Enoteca Pinchiorri
  • Piazza Duomo – Alba


Au-delà des 1000 meilleurs restaurants sélectionnés dans son classement, La Liste propose également sur son application, plus de 16 000 bonnes adresses dans 180 pays à travers le monde.

1ère Assise de l’Oenotourisme : 20 actions et mesures en faveur de la filière

Enfin, un véritable coup de projecteur a été également donné sur la filière de l’Oenotourisme

Atout France a organisé, le 20 novembre dernier, les premières Assises nationales de l’oenotourisme, en lien avec le Conseil supérieur de l’Oenotourisme et à la demande de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.


Autour du thème « l’oenotourisme, un atout clé au cœur de la destination France », ce nouveau rendez-vous a ainsi réuni plus de 800 professionnels des filières viticoles et touristiques au Palais des Congrès de Paris.

En clôture de cet événement, Hervé Novelli, Président du CSO, a annoncé 20 actions et mesures en faveur du développement de l’oenotourisme, pour :

  • Améliorer la qualité de l’offre oenotouristique
  • Professionnaliser la filière
  • Promouvoir la consommation responsable
  • Lever les freins réglementaires au développement
  • Développer l’intelligence économique
  • Mieux promouvoir
  • Démocratiser l’oenotourisme

http://atout-france.fr/actualites/20-actions-et-mesures-en-faveur-de-l-oenotourisme